et si …

le capitaine qui s’affaire au mât

bon, on n’est toujours pas partis, on attend le moteur du déssal’, mais ce n’est pas ce qu’il y a à faire qui manque, à se demander si nous n’étions pas totalement inconscients de vouloir partir plus tôt ? nous n’arrêtons pas

par exemple, et entre autres choses bien moins rigolotes, j’ai essayé la combi de survie, c’est fou qu’on puisse imaginer survivre dans un truc pareil, une fois dedans j’avais l’impression d’aller à un bal masqué déguisée en spermatozoïde géant, d’emblée j’ai pensé que je ressemblerais à Spiderman, mais tu parles … le capitaine si, moi non :mrgreen:

but why ? … est-ce simplement parce que le grade confère d’autorité une prestance sans pareille ?

la question est posée

je n’ai pas pensé à me prendre en photo dans la combi, grossière erreur, c’aurait été le buzz assuré !

par contre, ô joie, ô réjouissance, je me suis équipée pour nager, voire plonger, c’est l’idée, et le capitaine m’a accompagnée, néophyte que je suis, pour m’aider à choisir LA BONNE TENUE

donc on arrive au magasin ad hoc, du matos de chasse sous-marine dans tous les sens, une vendeuse vient s’occuper de moi et me déballe tout un discours en tripotant différentes combis sur un tel rythme de paroles que je lui demande où elle a appris à parler si vite, ce qui a pour effet de rien du tout, elle est comme ça et il faut s’y faire

j’ai beau n’y rien connaître, je sais ce que je veux, et j’ai repéré celle que je vous mets en photo, dès lors je deviens inaccessible aux arguments qu’elle me vante par ailleurs et l’essaie, elle me va comme un gant, elle est super souple (la combi, pas la nana qui parle très très vite, qui m’avait prévenue de cette souplesse remarquable et n’a pas menti) et surtout, surtout ! c’est la première combi écologique ! fi du néoprène mais en caoutchouc naturel, laminée avec de la colle à base d’eau et un tissu fait de bouteilles en plastique recyclées (presque comme moi !)

mais le capitaine ne l’entend pas de cette oreille, une combi qui est belle est sûrement une combi inadaptée qui convient, certes, aux petites cervelles, mais pas à des vrais plongeurs qui en ont ( n’d’dieu !), me voilà donc à essayer des vraies combis pour femmes qui en ont … je vous fais la version courte, mais quand-même, vous loupez quelque chose, il vous aurait fallu voir le regard lourd de reproches, comme posé au-dessus de son masque, du capitaine quand, in fine, j’ai pris la combi écolo qui me plaisait et des palmes noires, parce que même si jaune ça se voit mieux, qu’il a dit, c’est juste pas la peine avec une combi bleue, je sais que j’ai perdu des points dans la tête du capitaine, j’m’en fous, au moins je sauterai à pieds joints sans avoir besoin de me tortiller dans ma belle combi qui me donne envie de plonger 😉

et aussi, dans la série des trucs funs à faire avant de partir, j’ai acheté une canne à pêche et des appâts, le gars du magasin m’a dit que je n’ai qu’à accrocher un petit truc comme ça qui frétille au bout de mon fil de pêche, le laisser traîner 30 à 40 mètres derrière le bateau, naviguer entre 3 et 6 nœuds, et hop, je pourrai manger du poisson jusqu’à plus soif ! il m’a montré la grande photo d’un …. petite digression avant de continuer : comme j’ai déjà écrit « gars » dans ce paragraphe, je ne voulais pas écrire « photo d’un gars », c’était redondant, ça ne me plaisait pas, du coup j’ai regardé sur internet des synonymes de gars, c’est en veux tu en voilà, on ne sait que choisir alors je vous laisse choisir : gonze, gus, mec, type, zig, zigomar, zouave, zoulou, zozo (j’ai pas tout mis)

moi j’ai choisi type, donc il me montre la photo d’un type avec un grand espadon mort dans les bras, et le gars (lui c’est celui du magasin) me dit que le type l’a pêché avec l’appât qu’il me vend, bin ouais, j’espère ne jamais pêcher un espadon, je ne pourrais jamais le buter sur la jupe arrière du bateau, le pauvre, moi je veux juste un maquereau ou des petites sardines … pffff … les pauvres … je ne sais pas si j’arriverai à les buter non plus … mais bon, bref, j’ai acheté une canne à pêche et des appâts, pour le reste on verra bien, sinon j’ai un tee-shirt avec un dessin d’arrêtes de poisson qui sera juste formidable pour cet exercice (être taoïste ne dispense pas d’avoir de l’allure en toutes circonstances)

et là, je me dis que c’est bien qu’on ait inventé les prénoms, ça facilite les descriptions 🙂

c’est là que vous me demandez : ok isa, mais et si quoi, alors ?

on ne part du bateau qu’à la nuit tombée

ça prend du temps de tout préparer sur le bateau (je vous raconte ça la prochaine fois) et on termine tard, on mange un bout sur nos genoux entre les caisses d’outils, je vous avais fait une photo du bateau tout bien rangé quand nous sommes partis le tester, ce n’est plus qu’un lointain souvenir, c’est de nouveau sens dessus dessous (je vous raconte ça la prochaine fois, comme je viens de vous le dire 🙂 )

et si …

comme j’ai besoin de musique comme d’autres ont besoin de je ne sais pas quoi pour survivre, chacun son truc, je me télécharge des playlists avant de partir, des trucs qui dépotent pour quand je devrai faire des quarts en étant crevée, des trucs romantiques (pour quand, va savoir …), des trucs épiques pour quand la mer sera démontée, Céline Dion pour si on coule, je demande au capitaine, en mangeant sur mes genoux collés l’un à l’autre, s’il devait emporter un seul livre ou un seul film sur une île déserte : « qu’est-ce que tu choisirais ? » (on se tutoie, c’est cool), il me répond qu’il n’emporterait rien, je l’embête avec mes questions à la con, mais du coup moi je réfléchis (mé oui) : quel livre prendrais-je ? quelle musique ? quel film ? questions existentielles s’il en fut …

je lève ma fourchette en l’air : « le manuel des castors juniors ! », c’est une bonne idée, il y a plein de trucs pour se débrouiller dans la nature, mais bon, si on doit être sérieux pour répondre à ça, autant arrêter tout de suite, sinon on est obligé de choisir un livre qui montre qu’on est intello, ou prudent … donc un livre qui ne soit pas un livre intelligent pour sauver sa vie en milieu hostile ou pour continuer à travailler jusqu’au bout de sa vie … je vais encore perdre des points aux yeux du capitaine, mais je réponds sincèrement : « bin moi, j’emmènerais Autant en Emporte le Vent » … pourquoi se mentir ?

et si j’étais une musique, c’est hyper dur, j’en ai plusieurs, mais j’emmènerai « close my eyes forever » de Lita Ford et Ozzy Osbourne, je ne veux pas savoir ce que disent les paroles, je reste juste sur « close my eyes forever »

pour un film, sans conteste « un éléphant ça trompe énormément » et on m’accordera sans problème sa suite « on ira tous au paradis », à mon sens un des meilleurs films français de tous les temps 😀 !

(et je vais emporter « le grand bleu » pour le capitaine, ma main à couper …)

c’est l’heure d’apprendre !

  • Un nœud est la vitesse qui correspond à 1,852 km par heure = un mille par heure. Notez que son emploi est uniquement réservé à la navigation (maritime ou aérienne) – on calcule la vitesse d’un bateau en nœuds parce qu’à l’époque, les marins étaient incapables d’établir la vitesse de leurs bateaux, étant donné que la vitesse se calcule en divisant la distance parcourue par le temps écoulé. Au début du XVIIIe siècle, ils eurent l’idée d’attacher à la poupe (à l’arrière) de leur bateau une corde pourvue de nœuds à intervalles réguliers, tous les cinquante pieds. Quand le bateau était à l’arrêt, la corde tombait verticalement. Un observateur placé au-dessus d’elle ne pouvait voir aucun nœud affleurer à la surface de l’eau. Il en déduisait que la vitesse du bateau était nulle. Plus le rafiot accélérait, plus la corde s’élevait à l’horizontale, sous l’effet de la vitesse. Donc, plus le bateau avançait, plus on pouvait compter de nœuds … on donne encore aujourd’hui la vitesse en nœuds
  • un quart est la fraction de temps pendant laquelle une personne ou une équipe est de service ou de faction aux commandes, aux manœuvres, à la veille et la sécurité d’un navire ou à son entretien
  • Le mille* marin international est une unité de mesure de distance utilisée en navigation maritime et aérienne. Elle a initialement désigné la longueur d’un arc de 1′ (une minute d’arc) sur un grand cercle de la sphère terrestre.

*on dit mille et pas maïlze !

  • j’hésitais beaucoup avec « Hello » de Lionel Ritchie … et « tears in heaven » de Clapton …

Et vous, ça serait quoi ?

Publié par isabelle centre tao

Je suis thérapeute, conférencière et formatrice en Médecine Traditionnelle Chinoise MTC, j'ai fondé la chaîne du Centre Tao sur YouTube pour que vous puissiez apprendre le langage de votre corps et de ses énergies, vous rééquilibrer et vous soigner avec la MTC (diétothérapie, plantes, points d'acupuncture et plein de trucs magiques) en m'adressant particulièrement aux femmes et en leur destinant plusieurs de mes formations. Aujourd'hui je me lance dans une nouvelle aventure : découvrir les plantes du monde destinées aux femmes lors des différentes étapes de leur vie, afin d'aider toutes les femmes, où qu'elles soient, car même si la Pharmacopée Traditionnelle Chinoise est la plus riche de la planète, il existe partout dans le monde des plantes qui peuvent traiter les douleurs de règles, l'infertilité, les problèmes liés à la grossesse ou à la ménopause et aider les femmes qui n'ont pas accès aux plantes de la Pharmacopée Chinoise. J'ai décidé de faire ce blog pour vous faire vivre cette aventure, et je vous raconterai aussi bien mon quotidien sur le bateau et dans les différents mouillages, que mes rencontres d'herboristes, sorcières et sorciers, chamanes, tisaneurs et all these kinds of people !

16 commentaires sur « et si … »

  1. Mais comme c’est chouette et vivant de vous lire ! un régal !
    Merci beaucoup !
    Les autres poissons vont vous adopter !pour la combi qui va leur ressembler et la bonne humeur !

    Aimé par 1 personne

  2. Hé bien Isabelle, j’aurais aimé te voir dans ta belle combi ! 😅
    Toujours top toi de toute façon, et c’est très intéressant tout ce que tu nous fais découvrir de la vie sur le bateau.
    Les calculs sont un peu compliqués…. faut avoir fait math sup’ pour naviguer 😂
    Belle et bonne continuation….. et vogue vogue….
    Françoise

    Aimé par 1 personne

  3. Coucou Isa
    Je vois que tu es fortement occupée.
    Je peux te conseiller un livre… Je viens de me l’acheter… De Jean_Paul KORZEC :LES AMANTS DE SCHENGEN. Un ouvrage poignant
    Bisous
    Bon vent

    Aimé par 1 personne

  4. Eh oui comme dit pinoche1 tu es au top en combinaison ou sans ! Pas de livre, pas de film, pas de musique… je longerais uniquement les cotes de la corse de préférence. Bises

    Aimé par 1 personne

  5. Coucou Isabelle,

    Comme tu as demandé ce que ce serait pour nous je te donne quelques titres qui partiraient avec moi..
    -Clara Luciani- « Le Reste » et « Drôle d’époque », j’adore sa voix.
    -Grand Corps Malade- « Une Soeur », pour les moments où j’aurais besoin de soutien…
    -Nirinjan Kaur- « Bhaj Man Mere » et
    Ajeet Kaur- « Kiss the Earth » pour me relier et chanter.
    -Kingfish- « I Got To See You » pour le rythme.
    -Roosevelt- « Sign » et
    The Blaze- « Territory » pour danser.
    Je ferais aussi de belles playlists si je partais et c’est certain que ces titres y figureraient…
    Au plaisir de lire la suite de tes aventures avec le capitaine !😁
    Delphine

    Aimé par 1 personne

  6. Je me rappelle très très bien de cette histoire de chocolat… et te revois à 4 pattes derrière la porte de la cuisine en train de te faire choper 😱
    Pour tuer un gros poisson : un coup de pastis dans les ouïes est radical !!! J’espère que vous en avez à bord (du pastis)
    Mon livre sur une île déserte : l’Etranger, de Camus
    La musique de Moriarty , de la country.
    Un film : Danse avec les loups 🐺
    Bon vent, bonne mer, enjoy 💫

    Aimé par 1 personne

  7. Je ne sais pas si tu reçois mes mails .
    Je re tente ….

    Je me rappelle très très bien de ton escapade chocolat à 4 pattes derrière la porte de la cuisine et de la punition. Terreur 😱
    – pour tuer un gros poisson : verser un rasade de pastis dans ses ouïes (du poisson, pas du capitaine, ni des tiennes …)
    -sur une île déserte :
    Livre = l’Etranger de Camus
    Musique = country, surtout le groupe Moriarty
    Film = Danse avec les loups 🐺

    Bons vents, bonnes vagues, bisous ♥️

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :