Nous passons de La Graciosa à Lanzarote

c’est moi qui ai pris cette photo depuis Lanzarote et il a fallu grimper là haut (clap clap clap) : on voit La Graciosa en face, et le détroit dans lequel nous sommes passés pour rejoindre Arrecife

c’est vraiment tout près l’un de l’autre à vol d’oiseau, cependant c’est une autre limonade à la voile car il faut passer par un étroit détroit, certes qui n’est pas à l’aune de Gibraltar mais dans lequel le vent s’engouffre et augmente selon un rapport que je ne connais pas mais qui existe de toute évidence, et les vagues l’imitent consciencieusement, c’est parti pour un nouveau tour de manège mais maintenant j’ai une espèce d’habitude qui pourrait faire de moi un être presque blasé … si ce n’était que c’est parce que je sais très bien qu’on sera vite arrivés que cette idée m’effleure et que je me prête à rire de ces vagues (qui sont les plus grosses vues jusqu’ici, à se demander ce que le futur nous réserve),  si ça devait durer des jours je ferais une toute autre tête et serais bigrement loin de la blasitude …

à gauche La Graciosa, à droite Lanzarote … les vagues comment à grossir et c’est de la gnognote par rapport à quand on passera les 2 rochers que l’on voit … quand ça secoue je m’accroche et ne filme pas, mais j’ai acheté une GoPro, quand je saurai m’en servir je pourrai tout filmer (ne vous emballez pas trop vite, il y a des tonnes de trucs dans le paquet et le mode d’emploi est en Espagnol) … en même temps, c’est vachement décevant parce que les films ne reflètent jamais l’intensité de ce qui se passe

le capitaine me confie la barre (fierté) et rentre dans le bateau pour jeter un œil sur la tablette divine, celle qui a toutes les cartes maritimes enregistrées via Navionics, que serait-on sans Navionics, rien, nous ne serions rien, le capitaine revient dans le cockpit et regarde où je vais, moi je fais toujours simple : je vais droit devant et bien au milieu du détroit, comme sur la vidéo, et ça ne loupe pas, la voix du capitaine monte d’une octave : c’est au milieu du détroit qu’il y a le moins de fond, longe la falaise macarel ! (aaaah, macarel, le juron préféré du capitaine, une fois je l’ai entendu crier « ah la salope ! », ce n’était pas après moi, dieu m’en préserve, qui aurais fait brûler la quiche, mais après une vague qui l’avait trempé sans qu’il l’ait vue venir) (la première fois que j’ai fait une quiche dans ce four au gaz comme au moyen-âge, j’ai fait cramer le fond mais le capitaine a tout mangé bravement, à peine a-t-il gratté la couche de brûlé, soit il est miséricordieux, soit il avait très faim) (ou alors il connaît bien son four), il m’intime de filer regarder la fameuse carte Navionics, j’obéis rondement – et constate – et remonte – et corrige ma trajectoire – c’est ce jour là que j’ai appris qu’en mer on ne se fie pas à ce qu’on voit sur l’eau mais qu’il faut se fier à ce qu’il y a sous l’eau, et ça c’est sur les cartes qu’on s’en rend compte, et le capitaine me l’a répété à plusieurs reprises : le danger en bateau ce n’est pas l’eau, c’est la terre, il faudrait que je rentre ça dans ma petite cervelle (les hommes ont un cerveau les femmes ont une cervelle, c’est comme ça) … nous passons le petit détroit et continuons notre route avec force vent et vagues, ne mangeons pas grand-chose de la journée pour tout dire et tout blasés que nous sommes  …

c’est moi qui l’ai fait !

Le capitaine a repéré un mouillage dans un port d’Arrecife, devant le Castillo San José, nous y allons en longeant un paquebot énorme comme un quartier tout entier, en arrivant le mouillage est aussi vide que celui de Grande Désertas, mais là c’est bizarre tout de même, ça ne devrait pas, Lanzarote est une destination prisée par ceux qui prévoient de traverser l’Atlantique à cette époque de l’année, le capitaine me dit que le mouillage est sûrement devenu interdit, son bouquin date de 2019 et il s’en passe des choses en 2 ans, je crois qu’il va nous faire faire demi-tour et aller chercher un mouillage je ne sais zoù, mais point, le capitaine est imprévisible et c’est ce qui fait tout son mystère, on descend l’ancre et on se pose là, ça manque de charme, c’est le moins qu’on puisse dire, on entend le boucan des ports de commerce, alarmes, sonneries en tout genre, moteurs des ferries et j’en passe, la totale, mais on va pouvoir laisser le bateau là pendant qu’on vadrouille sur l’île car il y a lieu de vadrouiller… on est samedi et on ne voit ni képi ni insigne de shérif à l’horizon, mais le lundi ça ne loupe pas, la maréchaussée locale vient nous déloger car, effectivement, le mouillage est interdit, on nous prie fermement d’aller loger à la marina, nous obtempérons…

le long de l’ENORME paquebot, ça me fait de l’électricité dans les mollets quand on le longe et qu’on est si petit à côté
Cap de Miol tout brave dans le mouillage interdit (ne nous balancez pas)

Une marina ! ça pue souvent comme un WC géant et ça manque totalement d’intimité car tout ce qui passe sur le ponton peut jeter un œil chez vous, mais je n’en ai cure, une marina ça veut dire des sanitaires donc des douches chaudes et les jours de chance même une prise électrique pour brancher un sèche-cheveux, une marina c’est la civilisation et on sait bien que tout n’est pas rose dans la civilisation, n’empêche qu’on peut se coiffer pour ressembler à quelque chose (même si le capitaine râle que ça prend tellement de temps et qu’on dirait que je prends un « malin plaisir » à mettre autant de temps, genre je le fais pour l’emmerder, hahaha) , et puis une marina c’est le bateau à plat donc des nuits d’une traite qui vous retapent un homme, mais forcément c’est payant alors ça c’est moins bien que les mouillages, on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre …

Même si ce n’est pas prévu que ce soit à Lanzarote que je glanerai le plus d’infos point de vue des plantes, je m’en vais rôder alentours car s’il y a bien une plante que l’on trouve à foison aux îles Canaries, et notamment à Lanzarote même s’il en existe une endémique de Fuerte Ventura, et bien c’est l’Aloe Vera ! Les champs et magasins qui vendent des produits à base d’Aloe Vera sont légion, et je me suis posé la question de savoir si elle avait un intérêt particulier pour les femmes ?

Voyons voir …

il existe plus de 500 espèces différentes d’Aloès, avec des tailles et des aspects très différents.

Les vertus de l’Aloe Vera sont bien connues je pense, au moins par celles et ceux qui font du shopping (si je puis dire) dans les magasins bio, on l’utilise essentiellement en tant que laxatif pour la constipation occasionnelle et pour traiter des lésions et des inflammations de la peau. C’est intéressant de savoir aussi qu’il a des effets notoires pour traiter l’herpès génital et, cerise sur le gâteau, qu’il réduit la plaque dentaire …

C’est un remède bien connu de la Médecine Traditionnelle Chinoise, appelé Lu Hui

Il faut savoir qu’à partir des feuilles de l’aloe vera on obtient deux types de matières différente, avec bien évidemment des vertus différentes, et il vaut mieux ne pas se tromper :

  • le latex d’aloe vera (ou sève) issu de la couche externe de la feuille, est de couleur jaune et de goût amer et a des effets laxatifs
  • le gel d’aloe vera (ou pulpe), liquide transparent verdâtre et visqueux qui se trouve dans la partie interne des feuilles d’aloe vera, amollit et adoucit les tissus (vous comprenez pourquoi il ne vaut mieux pas se tromper)

C’est le latex séché qui est principalement utilisé en pharmacopée chinoise en raison de son action plus puissante. Cette sève de latex séché a une nature froide, une saveur amère, un tropisme au Foie, à l’Estomac et au Gros Intestin, et on l’utilise en Médecine Chinoise pour rafraîchir le Foie, soulager la constipation et tuer les parasites (ascaris ou oxyures chez les enfants)

On l’utilise également pour réduire les symptômes du RGO (brûlures d’estomac, régurgitations alimentaires et acides, flatulences, éructations, dysphagie, nausées, vomissements)

ATTENTION : ce n’est pas une herbe qui se fait en décoction, en médecine chinoise elle se prend en poudre, pilule ou gélule, voire en infusion

Mais en quoi l’Aloe Vera peut intéresser particulièrement les femmes me direz-vous ? car les effets thérapeutiques soit, mais encore ?

Et bien il a été démontré ses effets anti-rides et ses propriétés anti-âge, je vous fais un topo argumenté (vous n’êtes pas obligés de tout lire, mais ça montre le sérieux de l’histoire, pas qu’on pense que tout ça c’est du bignou) :

Une étude a évalué la capacité des stérols d’aloe vera (cycloartenol et lophénol) à stimuler les fibroblastes dermiques humains in vitro. Un essai randomisé, en double aveugle et contrôlé par placebo a évalué l’effet de l’ingestion de poudre de gel d’Aloe vera contenant 40 μg d’atweola sur des conditions de peau sèche chez des femmes japonaises. Les résultats ont montré une réduction significative des rides du visage chez les femmes âgées de ≥ 40 ans. Les stérols d’aloès stimulent la production de collagène et d’acide hyaluronique par les fibroblastes dermiques humains

Une autre étude confirme que la prise régulière de stérols d’aloe vera améliore l’hydratation, l’élasticité de la peau et le taux de collagène

Une autre étude a évalué le gel d’aloe vera pour les propriétés antivieillissement de la peau. Trente femmes de plus de 45 ans ont reçu deux doses différentes, à savoir une faible dose de 1 299 mg / jour et une forte dose de 3 600 mg / jour de gel d’aloe vera pendant 90 jours. Les résultats ont montré une amélioration significative des rides faciales (p <0,05) dans les deux groupes, avec une élasticité faciale améliorée dans le groupe recevant la plus faible dose. Les taux d’ARNm du procollagène de type I ont augmenté dans les deux groupes. L’étude suggère que le gel d’aloe vera améliore significativement les rides et l’élasticité de la peau humaine photo-traitée, avec une augmentation de la production de collagène dans la peau photo protégée et une diminution de l’expression du gène MMP-1 dégradant le collagène

Je ne vous en dirai pas plus, au risque de vous lasser, sauf quand-même que ce n’est pas parce que c’est naturel que l’on peut l’utiliser à tour de bras et à des doses plus élevées que ce qui est recommandé, en pensant qu’on aura des résultats puissance 10, on risque juste de se rendre bien malade, si on l’utilise sur une période longue, cela entraîne des colites et d’autres effets indésirables comme des dommages aux reins, une hématurie, une hypokaliémie, une faiblesse musculaire et d’autres symptômes : il faut se le mettre en tête 

D’autre part, ainsi que je vous l’ai mentionné, l’Aloe Vera est de nature Froide, ce qui veut dire qu’il n’est pas adapté aux personnes qui sont frileuses et qui ont des fonctions digestives faibles car cela aggraverait leur problème : à ce moment là il faut utiliser d’autres plantes, c’est toute l’intelligence de la pharmacopée Chinoise qui choisit les plantes par rapport au terrain de la personne – chez les personnes qui ne devraient pas consommer d’aloe vera, voilà les effets indésirables qui peuvent pointer leur nez : nausées, vomissements, épistaxis, douleurs abdominales, diarrhée, selles avec présence de sang, hématurie, albuminurie … on s’en passe bien volontiers n’est-ce pas … d’où l’intérêt de consulter un thérapeute ou au moins de regarder mes vidéos sur ma chaîne du Centre Tao, cette vidéo notamment :

https://youtu.be/OZPIMoyGH6A

Et puis surtout, ATTENTION aux femmes enceintes ! le jus d’Aloe Vera frais peut entrainer une fausse couche alors on évite !

il y a même des pulls en crochet à certains arbres, j’a-dore 🙂

J’ai plus de choses à découvrir niveau plantes à Las Palmas, Gran Canaria et Tenerife, alors nous repartons et ferons d’abord escale à Fuerte Ventura … let’s go

on a fait la lessive et c’était pas sec quand on est parti (le capitaine il aime pas ça, voguer avec le linge qui vole)

C’est de bon cœur !

  • Si vous aimez les légendes : https://www.bouger-voyager.com/la-legende-du-diable-de-lanzarote/
  • Les cartes Navionics sont  des cartes de navigation électroniques, on les télécharge à partir de l’application Navionics Boating, je ne peux plus m’en passer
  • Un mouillage est un lieu abrité du vent et des vagues le long de la côte dans lequel un bateau peut s’arrêter en sécurité en s’amarrant sur son ancre (ça c’est les bons jours, il arrive trèèèès régulièrement qu’on ne soit abrité ni du vent ni des vagues)
  • Un port de plaisance (parfois confondu avec la marina) est un port situé en bord de mer ou des rivières, réservé aux bateaux de plaisance à voile et à moteur
  • Une marina est un complexe résidentiel incluant un port de plaisance (c’est le top et c’est là qu’il y a des douches chaudes)
  • Pour vous donner une idée : le trajet de la Playa Francesca sur l’île de la Graciosa à la Playa de la Arena à Arrecife sur l’île de Lanzarote représente environ 30 miles nautiques (le mile nautique = 1.852 km) soit 55 kilomètres. En temps c’est toujours variable car le bateau avance selon le vent et pas selon l’âge du capitaine comme on a voulu me le faire croire. Si on avance à 5 nœuds on parcourt 5 miles nautiques à l’heure (soit un peu plus de 9 km/heure) donc on met 6 heures. Et deux fois moins de temps si on va deux fois plus vite, mais aller à 10 nœuds ça abîme le bateau, ça va trop vite … la nav’ ça apprend la patience et ça va souvent moins vite qu’à vélo

Publié par isabelle centre tao

Je suis thérapeute, conférencière et formatrice en Médecine Traditionnelle Chinoise MTC, j'ai fondé la chaîne du Centre Tao sur YouTube pour que vous puissiez apprendre le langage de votre corps et de ses énergies, vous rééquilibrer et vous soigner avec la MTC (diétothérapie, plantes, points d'acupuncture et plein de trucs magiques) en m'adressant particulièrement aux femmes et en leur destinant plusieurs de mes formations. Aujourd'hui je me lance dans une nouvelle aventure : découvrir les plantes du monde destinées aux femmes lors des différentes étapes de leur vie, afin d'aider toutes les femmes, où qu'elles soient, car même si la Pharmacopée Traditionnelle Chinoise est la plus riche de la planète, il existe partout dans le monde des plantes qui peuvent traiter les douleurs de règles, l'infertilité, les problèmes liés à la grossesse ou à la ménopause et aider les femmes qui n'ont pas accès aux plantes de la Pharmacopée Chinoise. J'ai décidé de faire ce blog pour vous faire vivre cette aventure, et je vous raconterai aussi bien mon quotidien sur le bateau et dans les différents mouillages, que mes rencontres d'herboristes, sorcières et sorciers, chamanes, tisaneurs et all these kinds of people !

8 commentaires sur « Nous passons de La Graciosa à Lanzarote »

  1. Très heureuse que tout se passe si bien et ça que l’aventure se poursuivre bellement m(bien moins français que joliment , mais bien plus explicite, isn’t it 😃?)
    Je testerai les vertus de l’amie vera pour ma peau, histoire de rajeunir de 20 ans à l’extérieur tout en gardant l’ expérience des étapes de ma vie …
    Je vous embrasse tous les deux 🥰🥰🥰🥰🥰🥰🥰

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Isabelle,

    Il est grand temps de vous dire enfin que je lis scrupuleusement vos chroniques, dont certaines m’ont fait bien rire et qui viennent naturellement raviver des souvenirs de navigation.

    Par ailleurs, j’ai absorbé les décoctions prescrites, je respecte vos recommandations alimentaires, j’ai acheté le livre sur les bols chinois et je me suis lancée. Intéressant, mais l’énoncé un peu alambiqué des recettes les rend peu faciles à réaliser. Sans parler du fait que les ingrédients sont mentionnés en poids plutôt qu’en volume. En revanche votre poulet aux baies de goji est facile à faire et je vous en remercie. Si jamais vous avez d’autre recettes de ce type, je suis preneuse! (Je dois avouer que, faute de pouvoir me procurer des foies bio, je cale sur cette préparation.)

    J’ai consulté récemment une grande dame de la MCT, Kar Fung, que vous connaissez peut-être. Elle m’a dit que mes tremblements et autres difficultés « ne sont pas une maladie, mais un deuil qui n’a pas été traité » et m’a prescrit « des plantes de deuil ». À suivre…

    J’ai une question portant sur le pain. J’ai toujours considéré le pain au levain supérieur à celui préparé avec de la levure, et d’ailleurs j’aime son goût très légèrement acidulé. Or je me demande maintenant ce que la MCT pense du pain au levain par rapport au blé non fermenté. Question que l’on peut d’ailleurs étendre à toutes les céréales.

    Et pendant que nous y sommes, il faut tout de même que je vous dise que plusieurs générations de navigateurs m’ont chaudement remerciée pour la recette du pain cuit en l’absence de four qui figure dans mon premier livre, Le Grand départ et la vie sur l’eau, paru chez Albin Michel à la fin des années 1970. Mais vous avez un four à bord – et peut-être pas envie de faire du pain ?

    Je vous souhaite bonne mer et bons vents. Et merci pour tout. M.

    >

    Aimé par 1 personne

  3. bonjour Michka, je suis vraiment ravie d’avoir de vos nouvelles et je dois dire que je pense régulièrement vous dans cette aventure !

    et un immense merci pour votre tuyau sur la recette du pain sans four, parce que justement j’ai acheté des farines pour faire du pain au four, mais ni le capitaine ni moi n’avons idée du tems que va durer notre bouteille de gaz de 13 kilos, alors je n’ose pas faire ce pain de peur de me retrouver sans gaz au milieu de l’atlantique 😀

    pour votre question sur le pain : les chinois n’en mangent pas, leur pain c’est le riz, donc je ne sais pas ce qu’ils pensent du pain au levain ou à la levure, mais de mes connaissances personnelles, le pain au levain est plus digeste et meilleur pour la santé, sans parler du goût qui n’a vraiment rien à voir

    et puis je ne sais pas quelle formation a fait cette grande dame de la MTC, mais cette histoire de deuil qui n’a pas été traité n’est pas très Médecine Traditionnelle Chinoise – justement, en MTC, même quand le problème est émotionnel à la base, et dieu sait si c’et fréquent, on sait que cela crée un déséquilibre du corps, des organes, du sang, du yin, du yang, et on traite les désordres du corps parce que c’est le corps qui subit les conséquences émotionnelles … c’est très occidental cette façon de vouloir traiter des émotions anciennes, très analyse Freudienne … mais bon, à côté de cela elle a probablement établi un diagnostic de votre état énergétique et de vos organes/entrailles j’imagine …

    si vous avez besoin d’autres décoctions, n’hésitez pas à me demander sur isabelle@centre-tao.com 🙂

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :